[nouvelle] Suite de la suite de Faust

Publié le par Ecriveuse

Mon regard se posa sur les deux pochettes qui trônaient sur la table en verre devant nous. Une bleue et une noire.

Forte de ce qu’il m’avait expliqué, la bleue était donc une demande datant d’une période où j’étais désespérée (comme si c’était possible… Encore une erreur de l’administration !)(même les fonctionnaires sataniques étaient donc incompétents, diantre !), et la noire d’une période plus récente où j’étais devenue scélérate. Encore que passer pour une scélérate auprès du Diable avait un je ne sais quoi de flatteur…

Parce que j’étais déjà certaine qu’en effet, Faust était bien ce qu’il prétendait être. Mais faciliter la tâche à l’émissaire du Diable ne me tentait guère. Après tout, mon âme, même si elle ne pesait pas plus de vingt grammes, j’entendais bien la garder encore un peu.



« Bon, alors, repris-je. Une idée ?
- Franchement, tu pourrais peut-être seulement me faire confiance.
- Tu rigoles ? Je t’aurais fait confiance. Avant. Là, étrangement, beaucoup moins.
- Je ne vois pas pourquoi, enfin !
- Je ne sais pas. Peut-être parce que tu es intelligent et manipulateur ? A moins que ce ne soit seulement à cause de ton nouveau job. Va savoir.
- J’ai bien signé moi.
- Ah oui mais toi, tu as une place en or massif… Tiens, tu peux me rappeler ce que j’avais demandé la première fois ?
- Wow. Tu veux dire que tu ne t’en souviens pas ? Tu proposes ton âme, et tu ne sais même plus pourquoi ?!
- Oh, ça va hein. Je te rappelle que manifestement, tu avais toi-même demandé un poste de clarificateur en échange. Sur parano. C’est pas top glorieux… Remarque, chacun voit midi à sa porte », ajoutai-je en voyant le regard furieux de Faust.



Valait peut-être mieux pas me le mettre à dos tout de suite.



« Bon. Vas-y. Lis-moi ma première requête. Surtout si je dois choisir entre les deux. Autant que je sache ce que j’ai demandé. »



Il posa la bouteille de Rioja qu’il tenait toujours et saisit le dossier bleu.



« Alors… Blablabla… Formulaire 42G… Blablabla… Ah, voilà : ton âme en échange d’un verre de PDG.
- Hein ?!
- Ben oui, c’est écrit rouge sur blanc.
- Je devais être ivre morte ce jour-là…
- Morte sans doute pas non. Ivre par contre…
- Hé mais, attends : tu ne m’as pas dit tout à l’heure que je devais être consciente ?
- Oui, pour signer. Pas pour proposer…
- Non mais franchement, tu crois vraiment que je vais signer ça alors que je suis claire ?
- Sur un malentendu, ça peut marcher, marmonna-t-il.
- Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu… Non. Vraiment, y a pas moyen. Et l’autre proposition ? »



Blasé, il posa le dossier bleu et ouvrit le noir.



« Voyons… Blablabla… Formulaire 42A… Blablabla… ça y est : là, c’est en échange d’un litre de PDG…
- C’est moi ou j’ai vraiment un problème avec l’alcool ?! demandai-je en fronçant les sourcils.
- Bah. Je ne dirais pas un problème non. C’est un peu notre fond de commerce, quelque part.
- Ouais. Bon. En tout état de cause, non. Je ne suis intéressée par aucune des deux propositions.
- Tu pourrais quand même y réfléchir. Et accessoirement aider un pote.
- Ben tiens.
- De quoi je vais avoir l’air si je ne réussis pas à te faire signer, moi ?
- Bonne question. Cela étant, tu ne m’as toujours pas démontré que tu n’étais pas envoyé par Eros.
- Tu ne serais pas un peu monomaniaque ?
- Si peu. Mais je t’assure que si tu étais à ma place, tu réagirais pareil…
- Mouais. Sauf que je n’y suis pas, à ta place… »

Publié dans Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oliv' kronsilds 29/06/2009 10:53

héhéhé ! Bon, c'est parti pour être une longue histoire finalement. Ce n'est pas pour me déplaire !
Et sinon, c'est quoi un PDG ?

Veuillez vous présenter au centre d'extermination le plus proche. Merci de votre compréhension.

Ecriveuse 30/06/2009 06:58


Oh, longue peut-être pas :D

PDG, c'est la boisson de prédilection du secteur de l'absurde sur parano. De la Pisse De Gnou :D (en général, c'est PDG-quelque chose, comme PDG- vodka par exemple)

:D