Page Blanche

Publié le par Ecriveuse


Page blanche, comme un de ces doux silences,
S’ouvrant sur un monde de tendre patience…
Les mots s’y inscrivent seuls, sans violence,
Laissant se réveiller peu à peu mes sens…

A chaque fois, le rêve de la perfection
Plane sur la virginité immaculée,
Comme si cette redoutable obsession
Pouvait un jour devenir ma réalité…

Le chef d’œuvre est peut-être là, dans cette page,
Des lignes et des lignes pas encore écrites,
Un roman qui traverserait tous les âges,
Une nouvelle remarquablement transcrite…

A moins que ce ne soit un poème vivant,
Echo lointain de mes désirs adolescents :
C’est par eux que j’ai commencé à rédiger,
En vrac, les débuts d’émoi me faisant vibrer…

Je ne crois pas viser une célébrité,
Juste être fière, un jour, d’avoir enfin trouvé
Cet assemblage de lettres vraiment parfait
Qui parvient à faire en sorte de s’envoler…

Une façon, la mienne, ni pire, ni mieux,
Que d’autres manières de se pérenniser,
De s’attribuer parcelle d’éternité,
Et de pouvoir mourir le cœur léger, heureux…

En attendant, la question ne se pose pas :
L’heure n’est pas encore au repos mérité,
Cette page est déjà noire et raturée,
La prochaine, qui sait, sera le premier pas…

Publié dans humeur

Commenter cet article

mahé 24/03/2008 11:58

superbe page blanche... belle semaine

ecriveuse 03/02/2008 12:01

J'ai donc laissé le lien chez vous, les équipières :)

enriqueta 03/02/2008 11:55

Le thème de Février des équipières est la page blanche. Nous publions les textes de tous ceux qui ont écrit sur le sujet, si cela t'intéresse...

ecriveuse 31/01/2008 09:29

zazou, remets-toi, prends soin de toi :)

vasy, ton explication est magistrale :)

vasy07 30/01/2008 19:55

Je suis bien d'accord avec toi écriveuse.
Je ne dis pas que la perfection est unique, je dis qu'elle est un idéal que l'on se fixe et chacun a ses idéaux.

Le mot perfection vient du latin per - ficio, ficio venant du verbe facere : faire et per signifiant littéralement jusqu'au bout. Parfait signifie donc ce qui est fait jusqu'au bout, totalement.

Que l'académie française ait réduit sa définition à une qualité, que je n'attribuerais pour ma part qu'aux objets, je m'en contrefous.

Ce qui compte c'est la volonté et la persévérance qu'ont les hommes qui ont décidé de toujours vouloir faire mieux, pour atteindre ou non leur but, et non pas seulement de bien faire les choses qu'on leur a apprise.
:)