Espoir...

Publié le par Ecriveuse


Ecoutez cette histoire, que l'on m'a racontée,
Sur l'espoir de renaître, à la vie fatiguée...
Elle parle de bonheur, de rire renouvelé,
Sans jamais pouvoir dire: je veux tout oublier...
Sans jamais pouvoir dire: je veux tout oublier…

Bon Sens était assis, sous la voûte étoilée,
Sentant sa fin sans bruit, doucement arriver,
Il pleurait en silence, loin de la foule grisée,
Par les promesses de fric et de paillettes dorées…
Par les promesses de fric et de paillettes dorées…

Un enfant qui passait, petit prince innocent,
Vit Bon Sens affaibli par le gouvernement
Des hommes sans scrupule, bêtes assoiffées de sang,
Qui endormaient de mots le troupeau ignorant.
Qui endormaient de mots le troupeau ignorant.

« Pourquoi pleures-tu si fort, toi qui avais raison ?
Comment allons-nous faire, si tu ne tiens pas bon ?
Je ne veux pas comme eux devenir un mouton,
Je veux vivre ma vie, la vivre pour de bon…
Je veux vivre ma vie, la vivre pour de bon… »

Bon Sens se redressa, sourit au jeune garçon,
Des larmes plein les yeux, ne put lui dire non,
Il se souvint alors de cette génération,
La sacrifier pourquoi ? Il n’en est pas question !
La sacrifier pourquoi ? Il n’en est pas question !

« Petits Princes d’aujourd’hui, demain vous serez rois,
Si vous tenez pour vrais mes avis d’autrefois,
Soyez toujours vous-mêmes, pensez, et grandissez,
Réfléchissez, cherchez, n’vous laissez pas berner.
Réfléchissez, cherchez, n’vous laissez pas berner. »

L’enfant suivit des yeux Bon Sens qui s’élevait,
Jusqu’à prendre sa place dans la voûte étoilée,
Sauvé in extremis par l’appel d’un petit,
Il sut qu’il lui devait gratitude infinie…
Il sut qu’il lui devait gratitude infinie…

C’est la fin de l’histoire que l’on m’a racontée,
Bon Sens n’est pas perdu, il est un peu plus loin,
Il suffit pour le voir, l’entendre et lui parler,
D’être capable de voir en dehors du chemin…
D’être capable de voir en dehors du chemin…

Publié dans Bribes en vers

Commenter cet article

ecriveuse 25/01/2008 18:38

On est forcément sur un chemin, quelqu'il soit... J'ouvre les yeux pour voir où je 'dois' aller :)

hicham 25/01/2008 05:12

Au fait, pour pouvoir voir en dehors du chemin, il faut déjà connaître le chemin où on est, oui?
Mais quand on ne le connait pas, comment on fait?

ecriveuse 20/01/2008 11:24

J'ai lu mais pas eu le temps de déposer un comm... Mais j'aime beaucoup :) Par ailleurs, qui est Z??? :p

zazou 19/01/2008 20:20

En écho à ta chanson, un poème que j'avais fait il y a quelque temps: fourmi.
Quand Z passera sur le forum, je lui parlerai de ton blog qui devrait lui plaire.

ecriveuse 19/01/2008 17:15

hicham, non, je n'ai pas disparu, mais il y a des jours où je suis moins sur le net ^^

ton écho à mon texte est beau. Triste. Mais beau...

Par ailleurs, on a qu'à dire que schtroumfette et princesse riment :p

vasy, tu me touches à chaque fois :)