Après la pluie, etc.

Publié le par Ecriveuse


Au plus fort de nos heures sombres,
Quand le silence succède à nos cris muets,
Que reste-t-il de ces ombres
Qui nous aveuglent et musèlent nos projets ?

Elles sont là, opaques et profondes,
Guettant le moindre signe d’espoir renaissant,
Aiguisant leurs griffes immondes,
Prêtes à lacérer sans bruit un rire débutant…

Pourtant, un jour ou l’autre, elles cèdent et se brisent
Emportant avec elles les peines circoncises,
La lumière, toujours la plus forte, balaye ces crises,

Alors la vie reprend ses droits pleins et entiers,
Se dore au Soleil de ses passions irisées,
Sachant qu’ici-bas, tout est passager…

Publié dans Bribes en vers

Commenter cet article

ecriveuse 25/01/2008 18:29

vasy, merci pour le sourire ^^ et pour le compliment ^^

Malor, touchée. encore...

Malor 24/01/2008 13:47

J'avoue que jai lu et relu le texte a voie haute. Ce texte ma semblé si fluide si limpide même. Moi aussi je veux de l'encre cristaline! :)

vasy07 20/01/2008 16:40

Pour moi ce n'est pas le global, l'ensemble, c'est l'essentiel, le coeur du problème, et j'aime l'essentiel qui ressort de ce que tu écris dans la globalité de tes textes, lol! ;)

ecriveuse 20/01/2008 11:25

vasy, c'est l'idée globale ;)

ecriveuse 20/01/2008 11:23

Hicham, si mes quelques mots te permettent de t'alléger un peu, alors j'en suis ravie :)