[mots d'enfants] Verlan.

Publié le par Ecriveuse

Jusqu’à il y a quelques jours, nous n’avions qu’une demi-douz     aine de chaînes télé. Pas de câble, pas de satellite, pas de TNT. Pour être plus précise, TF1 (quel délice…)(sic), France 2 et France 3 (j’me demande comment elles vont survivre sans publicité)(personnellement, je suis certaine que je ne m’en porterai que mieux…), Canal + (mais comme ça fait des lustres qu’on a rendu le décodeur parce qu’on trouvait que Canal, c’était plus ce que c’était, ça compte que pour une demi-chaîne…), Arte et M6. Je pourrais rajouter RTL9, mais on a beau être situés à 5 km du Luxembourg, on captait ce canal aussi bien qu’on recevait canal +  sans décodeur… J’ai toujours refusé d’investir dans le câble ou le satellite puisque de toute manière, qu’on ait 6 chaînes ou 200, il n’y a franchement pas grand-chose de plus, c’est impressionnant. Bref.

 

Et puis, il y a quelques jours donc, chéri a vu avec Orange comment recevoir un panel plus large sans avoir à prendre un satellite ou le câble. Vu qu’on avait déjà pas mal de choses par internet, en fait ça ne représentait pas véritablement de frais supplémentaires. Du coup, je peux maintenant affirmer qu’on a beau avoir 80 programmes possibles, la misère télévisuelle n’en est que plus flagrante... Bon, les enfants sur le coup, ont été super contents de voir qu’il y avait des chaînes pour eux. Mais ça n’a pas duré longtemps. Il ne sont pas plus scotchés devant le petit écran qu’avant. Et c’est très bien comme ça.

 

L’autre soir, Justine zappait en attendant que j’ai fini de préparer le repas. Depuis la cuisine, j’entendais les programmes qu’elle suivait ou qu’elle zappait. Une mélodie familière me fit sourire. Je vérifiai que tout était en cours de cuisson, et je revins au salon pour suivre les tribulations d’ « un gars, une fille ». Ma juju à côté de moi, déchiffra le titre de la série avant de s’interroger. Et du coup de m’interroger aussi.

 

« Maman, pourquoi ils ont pas plutôt mis ‘Un Gars, une Meuf’ ? »

 

Interloquée, je me tournai vers elle :

 

« C’est pas beau comme mot, ‘Meuf’.

-         Ah. Ben pourtant, ‘Gars’, c’est pas très beau non plus. Je crois.

-         Ben si. C’est un mot qui existe depuis très longtemps. Et il n’a jamais changé de signification lui.

-         Pourquoi ? ‘Meuf’ ça a changé de signification ?

-         Non, non. ‘Meuf’, c’est un mot de verlan, assez récent.

-         Verlan ça veut dire à l’envers ?

-         Oui, c’est ça. ‘Meuf’, ça veut dire ‘Femme’.

-         Ben alors pourquoi tu dis que ‘Gars’ c’est un mot qui n’a jamais changé de signification ‘lui’ ?

-         Ah. Parce qu’avant, il y avait le féminin de Gars. Mais que le féminin de Gars, lui, a changé de sens…

-         Ah oui, le féminin de Gars, c’est Gare ? C’est sûr que ça veut pas dire ‘Fille’… »

 

Je retins à temps un éclat de rire devant l’air docte et sérieux de ma fille. Je me refusai à lui expliquer le lien qui peut exister en ‘Gare’ et ‘Fille’ du fait de son âge.

 

« Bien essayé ma doudou, mais non, le féminin de ‘Gars’, c’est ‘Garce’.

-         Ah. Je ne connais pas ce mot. Mais, ajouta-t-elle après un instant de réflexion, pourquoi ça a changé de sens ?

-         Parce que maintenant, ‘Garce’, c’est plutôt devenu un mot péjoratif, c'est-à-dire que c’est presque une insulte.

-         Ah bon ??? Pourtant, être une fille, c’est pas une insulte !

-         Non, ma doudou, être une fille, c’est même une excellente chose.

-         Pourquoi ?

-         Parce qu’il n’y a que les filles qui peuvent avoir des bébés. Et puis les filles, c’est quand même plus intelligent que les garçons…

-         Mais heu ! intervint alors chéri qui était resté muet jusque là. Tu vas quand même pas faire de notre fille une féministe en culotte courte ?!

-         Je me demandais juste quand tu allais te faire entendre. Je savais que ça ferait mouche…

-         Ouais. En fait tu en es une…

-         Une quoi ? Hum ? Une Garce ? Ben oui, sauf que moi, j’en suis fière…

-         Maman ! C’est pour ça que tu as cet autre nom quand tu discutes des fois sur l’ordinateur ?

-         Exactement ma chérie : je suis une Garce au sens premier du terme. Et papa le sait très bien.

-         Tu es trop douée, conclut-il en riant depuis son ordinateur.

-         Pff, une féministe…, ça va pas bien toi hein ? Avoue que tu as eu peur l’espace d’une seconde…

-         Peur non, mais quand même.

-         Bon, Juju, en clair, non seulement être une fille c’est pas une insulte, mais en plus, on a souvent raison, conclus-je dans un sourire.

-         Et être un ‘Gars’ c’est pas une insulte non plus donc ?

-         Bien sûr que non. Et même, il y a des Gars super bien : regarde ton père et ton frère.

-         Papa, c’est sûr. Mais Robin…

-         Fais-moi confiance, Robin c’est tout aussi sûr…

-         On peut regarder la télé maintenant ? Oh ! regarde, il y a les Simpsons !!! Trop cool !!! »

 

Je retournai à la cuisine après avoir embrassé ma fille tout en me disant qu’il allait falloir que je comprenne un jour l’engouement de mes enfants pour les Simpsons. Mais ça, c’est une autre histoire.

 

Ce qui me fait rire le plus, c’est bien la patience de ma gamine devant mes explications fumeuses. C’est fou ce qu’elle est bien élevée…

 

Publié dans Mots d'enfants

Commenter cet article

Pierma 10/12/2008 11:23

Tous les parents ont des enfants formidables parce qu'ils sont à notre image ...bien évidemment.c'est une belle histoire de sémantique que nous proposent les votres
Bien à vous

Ecriveuse 12/12/2008 09:13


en effet, tous les enfants sont formidables ;)