Juste Merci...

Publié le par Ecriveuse

Il y a des gens qu’on ne s’attend jamais à rencontrer. Ou plus exactement, on ne s’attend pas à rencontrer des gens.

Surtout aujourd’hui, notamment grâce aux facilités qui naissent de la virtualité.

Je l’avoue, je suis une consommatrice de rencontres internetesques. La plupart du temps, d’ailleurs, elles en restent au stade d’échanges de mails ou de commentaires. Parfois, la possibilité des uns et des autres, l’envie aussi, font que l’on se rencontre réellement autour d’un café.

Mais de cela, je parlerai dans un autre texte. Aujourd’hui, j’ai envie de faire partager une petite anecdote qui m’a réellement fait chaud au cœur.

Je ne suis pas, manifestement, facile d’accès, aux yeux de mes semblables. On m’a souvent fait le reproche d’être hautaine, limite méprisante même. Et ce, depuis… pff… au moins l’adolescence. J’ignore d’où vient cet état de fait, et maintenant, du haut de mes presque 35 ans, en général, je m’en fous un peu. Parce que j’estime ne pas avoir à plaire à qui que ce soit, et que l’on me jugera toujours sur mes actes et non sur mes (non) mots. Par exemple, le fait d’avoir créé un atelier de contes, et de me retrouver proche des enfants en a surpris beaucoup. Les parents souvent, me regardent en biais, alors que leur progéniture vient me faire des câlins et des déclarations d’amour. Le contraste est saisissant et m’amuse beaucoup. D’ailleurs, du coup, les adultes sont obligés de revoir leur copie. Bref.

Je peux être sociable pourtant. Dès le premier abord. Mais je reconnais qu’en général, c’est à l’initiative de l’  « autre ». Rarement de moi.

Où je veux en venir ?

A un geste qui m’a beaucoup touchée. Aujourd’hui.

Il y avait (encore) gala de judo ce samedi.

J’y ai emmené mon pitchoune puisque la grande est malade. Sur place, j’y ai rencontré une maman avec qui nous échangeons régulièrement, et que j’apprécie beaucoup pour sa gentillesse et sa zénitude en particulier. Lorsque nous nous retrouvons dans le cadre du judo, depuis le début de l’année, elle fait des photos de son fils (normal !) et du mien parce que je n’ai pas d’appareil photo (c’est prévu pour un achat ultérieur. Mais ce n’est pas dans nos priorités actuelles… Questions de finances…).

Aujourd’hui, donc, je les vois, elle et son fils.  Et elle m’interpelle en me disant : « J’ai un truc pour toi ! » avant de fouiller dans son sac. Je lui souris, m’attendant à une adresse de site, ou à autre chose du même genre, et elle me tend un petit objet, en expliquant : « ça fait un moment que je ne l’utilise pas. Alors si tu veux, je te le prête… »

J’ouvre la pochette, et je découvre un appareil photo numérique. Je suis restée scotchée. Ce qui m’a laissé penser qu’on ne s’attend plus de nos jours à croiser des êtres humains. Comme elle. Par ces mots, je voulais simplement lui dire un grand merci. Le plus sincèrement du monde.

Dont acte.

Merci Gigi !

Publié dans humeur

Commenter cet article

Jo 19/03/2008 10:47

C'est si rare, que lorsque cela arrive, cela mérite bien un article dans un blog ;-)

Jo 19/03/2008 10:47

C'est si rare, que lorsque cela arrive, cela mérite bien un article dans un blog ;-)

Ecriveuse 21/03/2008 08:47



En effet ^^



Jo 19/03/2008 10:47

C'est si rare, que lorsque cela arrive, cela mérite bien un article dans un blog ;-)

nadine 17/03/2008 22:38

belle rencontre de gens heureux!

Ecriveuse 21/03/2008 08:48



Et en toute simplicité ^^



Gisèle 17/03/2008 13:08

Et elle t'a même pas fait signer de contrat de prêt avec chèque de caution ?
Fais gaffe, c'est peut être un extraterrestre...

Ecriveuse 21/03/2008 08:48



J'ai un faible pour les extras (qu'ils soient terrestres ou pas ^^)