Choisir de ne pas choisir

Publié le par Ecriveuse


Choisir de ne pas choisir….
C’est ainsi qu’est mort l’âne de Buridan
Choisir de ne pas choisir…
Entre l’avoine et l’eau, il est resté trop longtemps….


L’illusion d’avoir toujours le choix nous porte souvent ;
Au nom d’une saine volonté qui en serait le garant.
Pourtant, c’est sans complexe que je le démens :
Non, la volonté n’est pas l’unique ingrédient…
Notre éducation, notre sens moral, notre expérience,
Sont, de nos envies, d’autant de poids dans la balance…
On « voudrait » bien, on « aimerait » bien, on « ferait » bien,
Et puis on en reste finalement à notre petit quotidien…


Choisir de ne pas choisir….
Ne pas se nier pour autant
Choisir de ne pas choisir…
Mais s’assumer pleinement…


Oui le conditionnel en toute chose nous le rappelle…
La question de la volonté est de toutes les querelles…
Mais le problème est ailleurs, à tous dissimulé,
Comme cet arbre que l’on dit cacher la forêt…
Le seul endroit où vraiment, je ne suis plus que moi,
C’est au creux de mes rêveries, loin de ces pseudo choix
Là où je ne blesse personne, là où je suis libre d’exister,
Libre, enfin, de ne plus jamais être interprétée


Choisir de ne pas choisir,
Tout est question de temps
Choisir de ne pas choisir,
Et il est si précieux, ce temps…

Publié dans Bribes en vers

Commenter cet article

ecriveuse 14/03/2008 13:18

Jean-Marc, merci infiniment :) Je passerai chez toi dans la journée!

jean-Marc 14/03/2008 13:02

Je découvre votre joli blog blog et j'admire votre écriture .
Choisir sa vie , choisir son destin ou du moins s'en rapprocher .Eviter de perdre ce temps qui est si précieux .

Amicalement

ecriveuse 13/03/2008 15:31

D'un point de vue philosophique, la liberté de choix n'existe pas puisque pour pouvoir faire un choix libre, il faudrait avoir la possibilité de visionner le résultat de chaque action avant de choisir. Or, il est impossible de se retrouver deux fois dans exactement le même cas de figure (même si parfois on en a l'impression ^^)

Mais je suis d'accord avec toi: faire un choix, c'est faire le deuil de ce qu'on ne choisit pas... ;)

falbala 13/03/2008 13:20

Un choix est-il réellement un choix?
Je ne sais pas ce qu'est la vraie liberté. Mais je sens que tant que ma propre identité n'est pas remise en question, et que je ne regretterai jamais d'avoir revendiqué mes choix, plutôt que de ne rien faire, alors sous ma couette je pourrai dormir. Choisir implique toujours de renoncer à quelque chose, et c'est souvent difficile. Mais constructeur.
PS(J'aime ton poème...)

ecriveuse 13/03/2008 11:26

La liberté est un mot tellement lourd de sens. Et sans doute très difficile à vivre... DocRyu :)

domi, je crois que certains de nos 'choix' sont conditionnés. Mais qu'il nous appartient de nous assumer pleinement.

hicham, à la base, ce texte vient de loin, d'il y a deux ans à peu près. Je crois que l'on peut être heureux. Le tout c'est d'en prendre conscience, surtout quand les moments sont particulièrement difficiles...

Bisous à vous