Je suis fier de toi

Publié le par Ecriveuse

« Maman, je suis fier de toi. »

Mon fils de presque 5 ans me surprend parfois quant à l’emploi de certains mots et de certaines tournures. Et accessoirement du contexte dans lequel il utilise lesdits mots et tournures. Dans ce cas précis, j’étais simplement en train de lui faire enfiler son pyjama hier soir.

« Ah bon ? Tu es fier de moi ?
-    Ben oui ! répond-il dans un sourire charmeur (ce genre de sourire qui me laisse souvent craindre le pire…).
-    Et pourquoi tu es fier de moi ?
-    J’ai fait un beau dessin, hein oui Maman ?
-    Heu… Où ça, à l’école ?
-    Ben oui. En fait (nous y revoilà, ses deux mots de prédilection), j’avais pas envie.
-    Tu n’avais pas envie de quoi mon cœur ?
-    En fait (sic), j’avais pas envie d’aller à l’école.
-    Pourquoi ? Tu as joué avec tes copains non ?
-    Ben oui ! (après le « en fait », il y a le « ben oui »)
-    C’est pour ça que c’est bien d’aller à l’école : tu apprends plein de choses et tu joues avec tes copains.
-    Tu as bien raison, Maman (et la troisième position des mots les plus employés par mon monstre revient à « tu as bien raison »).
-    Alors, pourquoi tu es fier de moi ? Tu ne me l’as pas dit.
-    Parce que j’ai fait un beau dessin.
-    Ah… Je vois. Oui, mon cœur, je suis fière de toi (erf, au temps pour la flatterie qui n’en était pas une). Allez, c’est l’heure d’éteindre et de faire un gros dodo !
-    Un bisou, un calin, et une caresse, Maman !
-    Mais oui, je n’oublie jamais, tu le sais ! »

Dont acte. Après le bisou, le câlin et la caresse, au moment où j’allais fermer la porte, je l’entends encore me dire, dans un demi-sommeil :

« En fait, c’est Valère qui a fait le dessin. »

Je reste quelques secondes à la porte, essayant de faire réagir mon neurone, mais polope, rien ne vient à part une « bonne nuit mon petit amour ». Pourtant je sais que parfois, c’est difficile de comprendre ce qu’il veut dire. En l’occurrence, là, je croyais qu’il me demandait si moi, j’étais fière de lui…

Au final, j’me demande s’il veut que je sois aussi fière de son copain.

C’est pas simple d’être Maman.

Surtout quand on est blonde dedans…

Publié dans Mots d'enfants

Commenter cet article

ecriveuse 13/03/2008 19:41

Vous êtes mignons :) Je ne sais toujours pas de quoi il s'agissait ^^ Mais j'aime bien votre manière de voir les choses :))

Oliv Kronsilds 13/03/2008 17:10

Moi je penserai bien comme Vasy :)
Valère a fait un si beau dessin de toi que ton petit Robin est tout fier d'avoir une super maman ! :)
J'ai pas raison ?

celineuh 12/03/2008 21:57

de passage pour le festival de romans, je visite de ce pas ce blog!

Discrètement, préambule plus haut..."je vous promets de ne pas divulguer les noms..."

Ecriveuse 13/03/2008 07:09

Merci! corrigé ;)

vasy07 12/03/2008 21:40

Le tout est de savoir c'est quoi le dessin de Valère!
C'est peut-être pour ça qu'il est fier, de la représentation d'un autre, d'un regard extérieur sur sa maman...??
Le principal c'est qu'il soit content!! Bisous!

Ecriveuse 13/03/2008 07:09

Je n'ai pas eu le fin mot de l'histoire. En fait Robin a du mal encore avec les pronoms. Par exemple, quand il est fâché, il me dit 'je ne suis plus ta copine' (au lieu de 'tu n'es plus ma copine' ) :):):)

Gisèle 11/03/2008 13:35

Ma petite soeur aussi, elle a des expressions bizarres. Quand elle avait 7 ans, alors que je fumais à l'écart, elle viens et me dit "Anne-Lise, je suis très déçue par ton comportement".
Mince alors ! Non seulement elle me fait la leçon, mais en plus elle parle mieux que moi !

Ecriveuse 13/03/2008 07:08

Hu hu. J'imagine trop bien :)):)):))