Vous avez deux vaches...

Publié le par Ecriveuse

Il y a des années, alors que je balbutiais mes premiers pas maladroits sur la toile, un ami m'avait envoyé ce qui suit. Je me dis qu'aujourd'hui, on pourrait en rajouter un, de régime politique, le sarkozisme. Non?


FEODALISME

Vous avez deux vaches. Votre seigneur prend un peu de lait.

SOCIALISME PUR ET DUR

Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous les prend et les met dans une étable avec les vaches d’autres éleveurs. Vous devez entretenir toutes les vaches. Le gouvernement vous donne tout le lait dont vous avz besoin.

SOCIALISME BUREAUCRATIQUE

Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous les prend et les met dans une étable avec les vaches d’autres éleveurs. Les vaches sont entretenues par des ex-éleveurs de volaille. Vous, vous devz vous occuper des volailles qui ont été prises aux éleveurs de volaille. Ensuite, le gouvernement vous donne la même quantité d’œufs et de lait qu’à tout le monde.

FASCISME

Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous les prend, vous loue pour prendre soin d’elles et vous vend le lait.

COMMUNISME PUR ET DUR

Vous avez deux vaches. Votre voisin vous aide à les entretenir et vous partagez le lait.

COMMUNISME SOVIETIQUE

Vous avez deux vaches. Vous devez les entretenir mais le gouvernement prend le lait.

COMMUNISME CAMBODGIEN

Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend et vous tue.

DICTATURE

Vous avez deux vaches. Le gouvernement les prend et vous incorpore dans l’armée nationale.

DEMOCRATIE PURE ET DURE

Vous avez deux vaches. Vos voisins décident de qui prend le lait.

DEMOCRATIE REPRESENTATIVE

Vous avez deux vaches. Vos voisins élisent quelqu’un pour choisir qui prendra le lait.

BUREAUCRATIE (EUROPEANISME)

Vous avez deux vaches. D’abord le gouvernement vous dit avec quoi vous devez les nourrir et comment vous devez les traire. Puis il vous paie pour ne pas les traire. Puis il vous prend les deux vaches, en tue une, traie l’autre, et jette le lait dans le caniveau. Puis il vous demande de remplir les formulaires pour comptabiliser les vaches manquantes.

ANARCHIE PURE ET DURE

Vous avez deux vaches. Ou bien vous vendez le lait à un tout petit prix, ou bien vos voisins essaient de prendre les vaches et de vous tuer.

SURREALISME

Vous avez deux girafes. Le gouvernement vous oblige à prendre des cours d’harmonica.

OLYMPISME

Vous avez deux vaches, une américaine et une chinoise. Avant la compétition, on vous montre à la télé un reportage de 15 mn qui retrace comment la vache américaine a surmonté les affres d’une jeunesse passée dans les ghettos noirs et blancs, avec des parents divorcés, etc. Puis on vous montre pendant 10 secondes la vache chinoise battue chaque jour par un fermier tyrannique et ayant vu ses parents abattus, dépecés et découpés sous ses yeux.
La vache américaine gagne l’épreuve, triomphant malgré une sévère foulure de la mamelle et gagne plusieurs millions de dollars grâce à un contrat passé avec un vendeur de soja.
La vache chinoise est conduite hors du stade et abattue par les officiels du gouvernement chinois, et personne n’entend plus parler d’elle.
Mac Donald achète sa viande et la sert dans les Big Mac de son restaurant de Pékin.

Commenter cet article

monbricabrac 14/03/2008 17:00

excellent!

liliaimelenougat 09/03/2008 17:42

Et bé, elles sont bien bien justes ses definitions ! (surtout celle du surréalisme ^^)

Ecriveuse 10/03/2008 10:08

J'avoue que c'est celle que je préfère ^^

zazou 07/03/2008 19:12

Eh bien retracer les régimes politiques sous forme bovine, c'est original.
Au 1 er degré, on rigole mais au second degré ça laisse à réfléchir.

Ecriveuse 10/03/2008 10:08

Au second degré, c'est encore plus criant de vérité. Ou meuglant en fait...

Robert 06/03/2008 16:44

Très bonnes définitions de tous ces grands mots en "isme"

Permets-moi d'ajouter mon grain de sel (les vaches en sont friandes):

1/- Je suis une vache, tu es une vache, nous sommes des vaches et Sarkozy nous trait.
Une variante est possible avec le mouton. Dans ce cas remplacer la "traite" par la "tonte"

2/- Je suis une belle vache hollandaise. Je quitte mes verts pâturages en direction de Paris. Je passe par la Belgique pour grignoter quelques frites, je fais un crochet par l'Allemagne (j'aime les saucisses de Francfort) puis par la Suisse dont je prise particulièrement les chocolats. Enfin, je me décide à me rendre au Salon de l'Agriculture où je suis invitée : Avec le temps que j'ai passé sur les routes, je ne risque plus d'y rencontrer Monsieur Sarkozy.

Ecriveuse 06/03/2008 18:09

Robert, les deux valent largement le déplacement :))

Di mi la tornu 06/03/2008 12:37

je rigolai quand je t'ai dit de m'envoyer la neige hein lol la corse est pratiquement tte blanche hihiiii

Ecriveuse 06/03/2008 18:09

Figure-toi ma Puce que j'ai pensé à toi quand j'ai vu qu'il neigeait en Corse :)) Mais tu ne nous as pas envoyé le soleil -_-'