Ecrire pour ne pas dire

Publié le par Ecriveuse


Les mots se bousculent et s’accumulent
Loin de la justesse du ton sans virgule…
Envie de parler, de dire, d’exprimer,
Sans pouvoir briser mes silences obstinés…

L’entonnoir étroit de mes pensées vagabondes
S’ouvre à toute heure, laissant choir une sonde
Chargée de dénouer le bon grain de l’ivraie
Afin d’en distiller quelques mots déliés…

C’est ainsi que souvent naissent au gré des humeurs
Quelques tranches de vie, filles de mes rancœurs,
Ou quelques instants choisis, fils de mes bonheurs,
Sans que je ne puisse vraiment trier la couleur…

Les mots se bousculent et s’accumulent
Loin de la justesse du ton sans virgule…
Envie de parler, de dire, d’exprimer,
Sans pouvoir briser mes silences obstinés…

A défaut donc de les lâcher tout haut ces mots,
Je laiss’ la plume les écrire, en les voulant beaux…
Toujours ils servent d’exutoir’, de pis aller,
Comme un autocuiseur sur le point d’exploser.

Ces lettres jetées en vrac sur une page blanche
Ont cette vertu particulière et tell’ment franche
De me permettre de faire comme si tout était dit
Alors même que rien, dans l’air, n’a jailli

Les mots se bousculent et s’accumulent
Loin de la justesse du ton sans virgule…
Envie de parler, de dire, d’exprimer,
Sans pouvoir briser mes silences obstinés…

Publié dans humeur

Commenter cet article

Danielle 04/03/2008 16:02

Bonjour ! un ptit coucou ! 

bon mardi ! bisous !

Ecriveuse 05/03/2008 10:05

Bonjour aussi ^^

Robert 01/03/2008 16:26

Mis à part les "forts en gueule", on parle mieux avec la plume qu'avec la langue.

S'il te faut une preuve de l'efficacité de ta plume, relis les com. que tu reçois. Edifiant, non ?

Robert

Ecriveuse 03/03/2008 08:01

Je suis toujours étonnée que mes mots puissent plaire... Et tant que je serais étonnée, je serais paradoxalement rassurée :) Merci infinimnt Robert :)

Constance 01/03/2008 13:16

Les mots racontent des histoires,parfois vraies,parfois inventées.Servent-ils vraiment d'exutoire?Peut-être sont-ils là pour laisser une trace sans doute illusoire mais qui n'enlève rien au plaisir pour certains de les écrire et pour d'autres de les lire.

Amicalement

Ecriveuse 03/03/2008 08:00

l'éternel plaisir du partage ;)

Emaxyo 01/03/2008 00:21

Tout est dit tout est imaginé, sans un son, avec des images, et un rythme qui l'accompagne

Ecriveuse 03/03/2008 07:59

Merci pour ton compliment!

vasy07 29/02/2008 22:06

C'est pour ça que tes mots se bousculent, c'est les obstinés qui poussent derrière...!!
Alors dès qu'ils voyent la feuille blanche c'est comme pour les soldes, la ruée !! :)

Ecriveuse 03/03/2008 07:58

hu hu, j'imagine les mots qui poussent les syllabes. Remarqu ça expliquerait le bordel :))