Cours de civisme

Publié le par Ecriveuse

Quand j’étais enfant, avant-hier donc, je n’avais pas de cours de morale, de civisme, ou de politesse. En tout cas, pas à l’école.

En effet, à cette époque, l’institutrice s’évertuait à nous enseigner les bases nécessaires pour savoir lire, écrire, compter, ainsi que de solides notions d’histoire, de géographie, d’éveil (en l’occurrence, de biologie au sens large du terme). Ajoutez à cela quelques heures de sport, et vous obtenez des gamins qui arrivaient en 6ème avec ce qui leur fallait de notions et d’acquis.

Cerise sur le gâteau, quand l’instit punissait, jamais, ô grand jamais, je n’ai vu un parent venir demander des comptes, en victimisant son petit si injustement réprimandé. Et même, en ce qui me concerne, si j’avais une punition, mes parents la doublaient (enfin, quand il s’agissait d’une leçon non apprise…).

Les notions de civisme, de respect, de politesse, de morale, étaient dévolues aux parents, à la famille, à l’entourage. En toute logique…

Aujourd’hui, en primaire, on nous explique que l’on va diminuer le nombre d’heures de cours, pour que les enfants n’aient plus d’école le samedi matin, mais qu’on va instaurer des cours de civisme (qui, il me semble, existent déjà, mais comme je ne suis plus à l’école depuis avant-hier, je ne les cible pas très bien) et augmenter le nombre d’heures de sport. Avec un programme toujours aussi conséquent, et donc moins d’heures pour le faire entrer dans nos chères têtes blondes (et brunes et rousses). Sic.

Indépendamment du fait que je ne sais pas du tout comment ils vont réussir ce tour de force, à savoir enseigner plus pour apprendre plus (ça me rappelle quelque chose) mais en moins de temps, et alors qu’on constate depuis longtemps un nombre effarant d’enfants qui arrivent en 6ème en ne sachant pas lire, je n’ose pas imaginer les cours de morale, respect, politesse, etc.

« Juju, dis-moi comment il faut se comporter avec les autres.
-    Il faut être gentil.
-    Mais encore ? Que devons-nous faire dans le cas où quelqu’un n’est pas d’accord avec nous ?
-    Lui dire « casse-toi pauvre con ».
-    Justine ! Mais enfin, pas du tout !
-    Ben si, c’est même le président qui l’a dit !
-    Le président est un homme avant tout. Il a parfois des moments d’humeur, et en faisant ça, c’est surtout pour vous montrer à vous, les enfants, ce qu’il ne faut surtout pas faire.
-    Ah ? Il ne faut pas être président alors ?
-    Non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire… Simplement, il faut toujours rester poli. L’agressivité gratuite ne sert à rien, sinon à baisser dans les sondages.
-    A quoi ?
-    Heu non, pardon, je me parlais toute seule. Par exemple, en répondant avec humour, on peut faire en sorte que le respect de réinstaure et au moins passer pour quelqu’un d’intéressant. Ainsi, il aurait pu répondre ‘Enchanté, moi c’est Sarko’. A ton tour, trouve un exemple de politesse pour répondre.
-    Heu… ‘casse-toi pauvre con, s’il te plaît’ ? »

Je vous le dis, ces cours-là, c’est pas gagné…

Publié dans Mots d'enfants

Commenter cet article

zazou 28/02/2008 20:26

Mais siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!
Vive le sport (comme dirait Gérard Holtz): nous n'avons qu'une cour de récré. C'est pas grave, faire sport sous la pluie (j'habite en Normandie), ça va les endurcir les mioches.

Vive le civisme: aujourd'hui les enfants on va apprendre à dire bonjour!!! Merci!!!! et à pas taper!

Compter et écrire? Ben c'est secondaire ma p'tite dame.

Je peux l'avouer, je suis hors la loi. Je cache dans mon emploi du temps le fait que je fasse plus d'orthographe et de conjugaison que les deux heures allouées par semaine.

Ecriveuse 29/02/2008 15:07

Je n'aimerais pas être instit par les temps qui courent. Même si je pense avoir raté ma vocation...

hyene 28/02/2008 16:47

rhaaaaa, il est partout, partout, même ici, c'est un cauchemar ! Il n'a pas d'humour, il me fait peur, son agressivité est si palpable ! Je ne comprends pas qu'on ai laissé cet individu atteindre le poste qu'il a aujourd'hui. Je me sens un peu rassurée lorsque je me promène ici ou ailleurs et que je lis vos réactions, rassurée aussi lorsque je me rappelle que la moitié de la population n'a pas voté pour lui mais tout de même, c'est inquiétant. Bon, tout ça pour ça, han, je ferai mieux de me c... heu, de me taire n'est-ce pas ?

à bientôt

Ecriveuse 29/02/2008 15:06

C'est aussi ce qui me rassure ma douce. Même si c'est pas gagné... Bisouxxx ma belle :)

ecriveuse 28/02/2008 12:19

jean-marcel, tu as tout résumé en deux lignes ^^

jean marcel 27/02/2008 16:50

il faut reconnaitre a miterrand et a de gaulle un sens de l'humour très aiguisé qui les empéchait d'être vulgaires. l'amiral en chef a sans doute le sens des affaires mais le sens de l'humour....!

ecriveuse 27/02/2008 14:52

J'imagine bien en effet...

Je me dis que quand mon fils ira en primaire, ça va être une autre paire de manches qu'avec ma fille... Il est plus, heu... Comment dire... indépendant. Et plus impulsif. Ce qui promet ^^