Intemporel

Publié le par Ecriveuse

Puisqu’il faut se dire au revoir,
Puisque nos chemins se séparent,
Autant le faire avec l’égard
Qu’a mérité notre histoire…

Puisqu’il faut que l’on se quitte,
Parce que la vie va trop vite,
Parce que le temps s’effrite,
Que la patience périclite…

Puisqu’on se donne rendez-vous
Dans ces années si loin de tout,
Ne pas en oublier le coût,
De ce qui a eu raison de nous…

Chacun son tour sommes partis,
L’un pour découvrir un peu sa vie,
L’autre sans doute un peu aussi,
Sens différents voire interdits…




Une éternité a passé,
Sur cette Histoire au goût salé,
Même si mon cœur est apaisé,
Les images ont chrysalidé…

Si bien qu’un papillon éternel,
Volette dans ma mémoire blême
Lui redonnant couleurs, pastels,
Et la notion d’inconditionnel…

Publié dans Bribes en vers

Commenter cet article

vasy07 22/02/2008 19:47

En tous cas elle est belle ta nostalgie! :)

Ecriveuse 23/02/2008 09:50

Merci Miss :)

frenetik 22/02/2008 08:21

Chère amie poète, je reviendrais souvent te lire, gouter ta tristesse, effleurer du bout des yeux ce que nous done a lire ton âme sensible. a bientot merci.

Ecriveuse 22/02/2008 12:13

Ma porte est grande ouverte. Quant à ma tristesse, il s'agit plus d'une légère nostalgie qui parfois me pousse à m'arrêter quelques instants.... A bientôt :)

Falbala 22/02/2008 01:07

Chère écriveuse,
j'ai essayé en vain de t'envoyer un mail ce soir. Même chose hier, où mon mari a changé mon compte de messagerie. Ce soir il dort et je ne peux rien faire.
j'aurais tant aimé te dire quelque chose...

Ecriveuse 22/02/2008 12:11

N'hésite pas, dès que tu le peux :)

Marie Lanson 22/02/2008 00:07

Je vous découvre en vos mots dentelles et j'aime beaucoup...

Cordialement
Marie

Ecriveuse 22/02/2008 12:09

Merci beaucoup :)

Quichottine :0010: 21/02/2008 21:45

C'est un poème magnifique, au goût un peu salé... comme les larmes versées quand l'amour s'est perdu.

Merci.

Ecriveuse 22/02/2008 12:10

C'est plus une pointe de nostalgie ;) Merci Miss :)