Entre Ombre et Lumière

Publié le par Ecriveuse


Je ne me réclame ni de l’Ombre, ni de la Lumière…
Tour à tour, de l’une à l’autre, sans but, j’erre…
Du pire au meilleur, du meilleur au pire,
Entre la Nuit de mes pleurs et le Soleil de mes rires…

Du rêve à la réalité, de la réalité au rêve,
Éternelle indécise, je poursuis sans trêve
La quête d’absolu qui, depuis toujours est mienne…
Et même s’il me faut aller jusqu’en Terre de Sienne,
Même si pour cela je dois travailler et sacrifier
Sur l’autel obsolète de mes espérances folles
Mes pauvres acquis quelque peu embourgeoisés,
Dépasser ma médiocrité, ma force d’inertie molle,
Je me jure que je trouverai, avant ma dernière heure,
Ce qui finalement me fait encore avancer…
Je vomirai mes angoisses, mes désespoirs, mes peurs
La tête haute, les épaules droites, le regard clair, j’y arriverai…

Je ne me réclame ni de l’Ombre ni de la Lumière…
Tour à tour, de l’une à l’autre, sans but, j’erre…
Du pire au meilleur, du meilleur au pire,
Entre la Nuit de mes pleurs et le Soleil de mes rires…

Taquiner les muses, pour tâcher d’y voir vrai,
Chercher le sens des mots dits et surtout non dits,
Trouver en chaque instant l’importance de ma vie,
Sans pour autant craindre de basculer dans l’excès,
Semble un début bien difficile, mais un mal nécessaire ;
Et éviter un écueil redoutable : celui de regarder en arrière…
Nous avons tous le cœur et l’âme criblés d’estafilades ;
Sans elles, notre parcours, d’animé, serait bien fade…
Les pieds ancrés sur terre, la tête dans les étoiles,
J’en ajouterai encore et encore, jusqu’à ce que ma voile,
Celle de mes aspirations, me conduise au pays de mes désirs…
Et là, seulement,  je lâcherai prise et cesserai de me dire :

Je ne me réclame ni de l’Ombre ni de la Lumière…
Tour à tout, de l’une à l’autre, sans but, j’erre…
Du pire au meilleur, du meilleur au pire,
Entre la Nuit de mes pleurs et le Soleil de mes rires…

Publié dans humeur

Commenter cet article

hicham 11/02/2008 01:14

Je comprends mieux ces mots maintenant que je te connais un peu plus

vasy07 04/02/2008 23:02

Les étoiles m'aident à garder les pieds sur terre, sans elles il y a longtemps que je serais six pieds dessous.

jeanmich 04/02/2008 22:41

Si javais ton talent, j'ajouterais que tu es simplement aussi schizo que moi, que tout un chacun-chacune, que tout humanoïde lucide... Mais je n'ai pas ton talent pour te dire combien j'ai apprécié ton poème, au pied de la lettre comme dans son absolu.
Si tu veux quéqu' bisous, n'en vl'a ! Des gros !

Quichottine 04/02/2008 20:13

L'ombre et la lumière jouent à cache-cache, et nous, nous restons au milieu... à hésiter peut-être. Je ne sais pas.

j'aime ton poème.

hicham 04/02/2008 14:11

D'accord... et bien je comprends mieux beaucoup de chose.
Pour la petite histoire mon frère est du 3 octobre, mon meilleur ami est scorpion et ma meilleure amie est balance aussi.
Je dû prendre un abonnement sans le savoir...