Dernière heure...

Publié le par Ecriveuse


Quand le temps aura parcheminé mon corps,
Qu’il ne restera que le souvenir, à raison ou à tort,
Sous les rides, de la jeunesse et de la fermeté,
Aurai-je le courage d’en rire sans en pleurer ?

Quand la nuit de mon passage sera amorcée,
Que le Soleil et sa lumière auront périclité,
Laissant à la Lune le soin d’éclairer,
Verrai-je la douceur de la lueur tamisée ?

Quand l’heure aura sonné le glas de mes regrets,
Que même les remords se seront envolés,
Que mes pensées auront suivi le même trajet,
Connaîtrai-je enfin le sens du mot « apaisée » ?

Quand mes yeux s’ouvriront sur l’éternité,
Une fois fermés sur notre Humanité,
Le mot « toujours » commencera-t-il par sa fin,
Ou dévoilera-t-il un tout autre chemin ?

Publié dans humeur

Commenter cet article

vasy07 28/01/2008 11:44

Sors de cette prison
Qu'est la chair
Laisse ton âme s'épanouir
Ouvre lui les portes de la vie
Vers la fusion céleste
Toi seul en possède les clés.

Hé! oui! J'ai la tête dans les étoiles, je sais, mais il n'y a que sur leur douce lumière qu'elle se repose...

Tendre bisou :)

hicham 27/01/2008 23:12

a toi surtout ma princesse...

ecriveuse 27/01/2008 20:54

Le souci, c'est que la base ne dépend pas de moi... J'attends, avec l'impression d'avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête et j'aime pas ça. Mais ça finira par se décanter, et là, je verrai bien. Après tout, comme le disait Barjavel, "vivre un malheur à l'avance c'est le vivre deux fois..." Douce soirée ptit loup :)

hicham 27/01/2008 20:19

Penser le "définitif", c'est souvent parce que l'on y est acculé.
Ce sont des situations que je n'aime pas du tout.
Si tu es dans ce cas de figure, ce que je crois, je suis évidemment à ton écoute (et pas que celle de l'esprit).

Je suis avec toi, sincèrement et entièrement.

ecriveuse 27/01/2008 19:48

Rectificatif: je verrai ça demain ^^