A mes Âmes-Mies

Publié le par Ecriveuse



Pour une âme que je re-connais comme ma sœur,
Combien d’autres s’éparpillent tout contre mon cœur ?
Qu’elles soient amantes ou amies, toujours aimantes,
Sur les routes croisées, en erratique passante,
Chacune d’elle a fait de moi ce que je suis,
Chacune détenant parcelle de ma vie…

Dans la ruche de mes souvenirs, aux images dorées,
D’anciens instants butinent le miel de ces aimées…
Toutes, vous êtes là, jamais perdues ni oubliées
Un parfum, une couleur, vous y ayant gravées…
Certaines doutent, se fient aux apparences,
Surtout lorsqu’on sait ma facile négligence…
Mais si je ne suis pas de celles qui envahissent,
Je suis pourtant de celles qui veillent des coulisses…
Loin des yeux, loin du cœur, l’adage a la vie dure
Mais jamais je n’oublie celles dont mon âme est sûre…

La raison de ces lignes vient d’une simple envie,
Celle de rappeler à toutes mes Ame-mies,
Que grâce à elles, tous les jours, je me construis.
Virtuelles ou réelles, donc… tendrement, merci…

Publié dans Bribes en vers

Commenter cet article

ecriveuse 27/01/2008 20:52

de slogan? :))

meuh non ^^ C'est une simple vérité... Je ferai un texte là-dessus demain je pense :)

hicham 27/01/2008 20:21

Tu ne me convaincra pas à coup de slogan...

C'est bien tenté quand même.

ecriveuse 27/01/2008 19:54

Hicham, je ne hiérarchise rien, ni personne. Parce que je prône l'Inconditionnel... ;)

Donc pas d'inquiétude :)

hicham 27/01/2008 19:40

j'avais bien compris.
Simplement, en soi, il y a toujours une certaine hiérarchie de ce qui y est éparpillé...
Je plaidais donc ma cause pour une bonne place...

Bonne chance

Moi 27/01/2008 19:38

:-).....:-*