Dans le secret de l'isoloir

Publié le par Ecriveuse


Dans le secret de l’isoloir,
Là où les noms écrits en noir
Semblent encore chercher à séduire,
Elle sait que demain sera pire.

Entre « vote utile » et le vouloir,
Entre le débile et le pouvoir,
L’absurde dilemme corromp le meilleur
De tout candidat et des électeurs.

Du plus sensé au plus idiot,
Du plus cultivé au plus sot,
Le sens politique est pollué,
Au nom même de la liberté.

La politique, bien-être de la cité,
Détournée sans honte de son sens premier,
Ne sert plus que les trop gros appétits
De ceux qui la payent à notre crédit.

Malgré tout, elle est allée voter,
A mis dans l’urne son feuillet plié,
A choisi un non présidentiable,
Le seul qui lui paraisse son semblable.

Dans le secret de l’isoloir,
Là où les noms écrits en noir
Semblent encore chercher à séduire,
Elle sait que demain sera pire…

Publié dans Bribes en vers

Commenter cet article

ecriveuse 24/01/2008 13:42

ça, on a vu... *soupir*

Malor 24/01/2008 13:38

Et demain fut pire encore...

ecriveuse 16/01/2008 22:41

vasy, ben moi, c'est 53% des français qui m'ont achevée... et même bien plus si je compte le 1er tour... ;)

vasy07 16/01/2008 22:11

Et elle en remet une couche, elle m'achève..AAAAARRRRRGGGGH

ecriveuse 16/01/2008 21:07

Zazou, c'est bien ce qui me pose problème... *soupir*