Elle...

Publié le par Ecriveuse

Son sang est noir, ou bleu, ou vert, ou rouge même…

Ses veines se dessinent au fur et à mesure qu’avance l’arme qui sillonne sa peau immaculée, au gré de sa fantaisie tour à tour sadique, colérique, tendre…

Même caressante, la lame laisse des sillons ineffaçables, gravés en une éternelle cicatrice hachée de multiples coupures, dont la couleur se fane mais laisse deviner ce qu’elle a été…

Elle ne pèse pas bien lourd… moins que le poids d’une âme que parfois elle accompagne dans l’au-delà…

Elle ne pèse pas bien lourd… mais se révèle parfois d’un poids tel que rien ni personne ne pourrait la remplacer…

Elle est le reflet de tous ceux qui, armés de leur minuscule épée, se jettent sur elle, pour y relâcher la pression que leur impose leur esprit, ou leur cœur… parfois les deux ensemble…

Pas une plainte ne vient d’elle… Muette, elle qui retient chaque pensée, elle se contente d’être là, comme un simple écho des ambitions, des attentes, des tristesses de chacun…

Elle est là, prédestinée à recevoir ces confidences, ces envies, ces désirs plus ou moins secrets, plus ou moins avouables, plus ou moins précis…

Elle qui permet la transmission de la culture, de nouvelles, de contacts…

Une simple feuille de papier qui fait vivre le vieil adage : les paroles s’envolent, les écrits restent…

Publié dans humeur

Commenter cet article

Falbala 21/03/2008 22:40

Mille excuses, mon dernier commentaire s'adressait à "parité, j'écris ton nom" Comme je vais faire un long voyage, je lis tous les textes de ton blog que j'avais pris en cours de route...

Falbala 21/03/2008 22:34

Etant une femme, je me suis retrouvée dans deux cas de figure:
-M'arrêter de travailler pour aider mon premier poussin que le conseil des maîtres de son école nous avaient littéralement "obligés" à faire sauter une classe.(ils avaient d'ailleurs raison): je me suis retrouvée dans des soirées où, après qu'on m'ait demandé ce que je faisais dans le civil, hommes et femmes se détournaient de moi lorsque je répondais:"femme au foyer". Je n'existais plus socialement, et étais sensée ne rien avoir à dire.
-puis j'ai décidé de retravailler à mi-temps, soucieuse d'un minimum d'autonomie. Mon homme m'a fait valoir qu'étant donné mes horaires, il nous faudrait prendre quelqu'un à la maison; étais-je sûre que cela vaille financièrement le coup?
Mon homme est tout sauf un macho; mais j'étais en colère: sous prétexte que j'avais "pondu" nos marmots, était-il juste que leur garde soit prélevée sur MON salaire? J'ai proposé que nous divisions les frais en deux. Mais j'imagine ce que ç'aurait été s'il avait été un tout petit peu macho.
Autre chose me pose un problème: lorsque je me suis mariée, on m'a automatiquement, dans les administrations, nos deux familles, nos amis, attribué le nom de mon mari. Cela m'a arrangée un temps, mais ce nom, ce n'est pas moi. Et même si les lois changent, souvent les mentalités restent.
Je ne veux parler pour aucune femme ou aucun homme. Mais je me revendique dans mon EGALITE, et aussi dans ma DIFFERENCE.
Voilà...

vasy07 15/01/2008 14:51

J'ai lu Renan Luce, et c'est encore une preuve que nous sommes ses bourreaux, allez vous réchauffer le coeur chez Plume : (http://laplume-de-giacometti.net/) où la plume et l'encrier s'éclatent, toujours au détriment de la feuille ... Mais bon!!! Peut-être que la feuille est heureuse après tout, je vous le dirai avec l'histoire de mon crayon, quand je l'aurai illustrée!... :)))

ecriveuse 15/01/2008 07:44

zazou, on fait tous d'horribles fautes et ma fille la première (oui bon, elle n'est qu'au CE1 en même temps ^^) donc on n'a rien vu :D

Hicham, mais il me reste encore beaucoup de chemin avant que tous mes textes me plaisent ^^

Malor, ah non, je ne sais pas de quoi tu parles :) (je ne suis pas très mélomane en fait...) Merci pour le compliment :)

Malor 15/01/2008 02:35

Tout ce dont ça m'évoque c'est le magnifique renant luce "je suis une feuille" à écouter absolument!
Je me demandé en lisant si justement tu ne l'avais pas écouter en écrivant... Ce n'ais pas une mauvaise critique bien au contraire car si c'est le cas tu as sue te différencié. Si ce n'est ps le cas bravo simplement!